Mouez Penmarc'h

Fermer Les éditos 2018

Fermer Les photos

Fermer Anciens numéros

Sommaire du mois

JUIN

Edito par Jacques Le Lay : les évènements qui marquent
avril et mai, les deux derniers mois en bref
La vie des associations
La page des Jeunes : un concert des écoles
Page Nature : le gravelot,
deux plantes médicinales communes : la bourrache et l'ombilic
85 ans de service des pompiers de Penmarc’h
Au port de Saint-Guénolé : vie d’un bateau le Niagara,
Souvenirs et actualités
Hier et aujourd’hui à Penmarc’h
Le Mondial Pupilles 2018
Le 18e Festival du Goéland Masqué
Autres spectacles vu à Penmarc’h


 

Visites

 62564 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Les éditos 2018 - Février - n° 145-146

Migrances et jeunesse

Tout le monde a fredonné au moins une fois la célèbre chanson de Pierre Perret « les jolies colonies de vacances », peu de gens en connaissent toutes les paroles, et peu de gens ont profité de ces exceptionnels séjours, qui à la montagne, qui à la mer. Mais ceux qui en ont goûté aiment s’en rappeler et se remémorer les sensations lointaines de ce dépaysement : le beurre sans sel, la confiture à l’orange, l’eau glacée des sources, les fraises des bois, le sable brûlant du mois d’août, les tartines au chocolat et les merveilleuses veillées avant d’aller dormir.

Quels souvenirs enfouis qui ressurgissent quand on les évoque et quand on retourne la carte postale défraîchie qui commence par l’inévitable « chers parents, je vais bien » et tout ça en fredonnant cette chanson d’un titre très différent cependant « souvenirs, souvenirs » d’un chanteur récemment disparu qui n’avait pas du tout le même répertoire.

Souvenirs d’autres époques que certains aiment relater. Heureuses années d’enseignement à l’école de Saint-Guénolé où régnait en maître bienveillant Monsieur Signor omniprésent et respecté autant par toute une population d’un port en pleine croissance que par de jeunes instituteurs venus d’ailleurs et découvrant avec fascination les coutumes de la vie maritime. Ces temps sont loin mais il est toujours
agréable de se souvenir des bons moments et de savoir en créer d’autres qui feront pour les générations futures l’envie de raconter son histoire, ce passé lointain qui nous revient quand le poids des années nous fait plier l’échine.

Jacques Le Lay


Date de création : 26/02/2018 @ 12:27
Dernière modification : 26/02/2018 @ 12:27
Catégorie : Les éditos 2018
Page lue 183 fois


^ Haut ^